Valderrobres
Distance de L’Hospitalet de l’Infant : 93 km
Type d'activité : Culturelle / Tourisme
Temps requis : Une journeé 



Si vous souhaitez découvrir l'intérieur rural, nous vous suggérons de traverser la frontière de Catalogne, passer par la région d'Aragon et visiter le Comté de Matarraña dans la province de Teruel. Que vous voyagiez en voiture, à pied ou à vélo, vous serez récompensé par des paysages et des sites historiques étonnants, pratiquement épargnés par le tourisme.

Pour commencer, nous vous suggérons une visite à Valderrobres, une ville médiévale située dans la province nord de Teruel, dans la région de Matarraña. Le village est situé sur une colline au-dessus de la rivière Matarraña, entourée de hautes montagnes s'élevant à 1000 m. Le sommet le plus haut de ces montagnes est la Peña Aznar, appelée aussi La Caixa. Au moment de l'invasion arabe, le comte Aznar Galindez (qui régna de 809 à 820), fondateur de la province d'Aragon, a pris cette montagne comme point de départ stratégique pour ses campagnes militaires.
 

Le village médiéval situé au pied de la montagne est presque intact, et la qualité de conservation, ainsi que son goût du passé sont omniprésents dans tous les coins de la ville. La majeure partie de son histoire, Valderrobres a appartenu à l'archevêché de Saragosse. Le village est accessible par le portail monumental de San Roque, après la traversée d’un pont gothique spectaculaire suspendu au-dessus de la rivière Matarraña. Le pont a été construit vers 1390, tout comme les murs de la forteresse. Le château lui-même remonte au XIVe siècle et bénéficie d'une structure de la Renaissance. Il est également intéressant de visiter l'église de Santa Maria Maggiore, dont le portail est considéré comme un excellent exemple de style gothique Aragones.
 

Plusieurs festivals ont lieu à Valderrobles, surtout pendant les vacances de Pâques et en été, quand le Festival de Folklore d’Aragon ou le Festival des Arts et Métiers animent les rues de la ville. En outre, les salles du château abritent des expositions d'art et des concerts.
    
Une singulière caractéristique de la Matarraña est le dialecte particulier de ses habitants, appelé chapurreao, qui a survécu à la reconquête chrétienne au XIIe siècle et représente un mélange de castillan et de catalan.