Santes Creus
Distance de L’Hospitalet de l’Infant : 70 km
Type d'activité : culturelle, tourisme
Temps requis : demi-journée
Santes Creus
 
Les origines de l'abbaye remontent à 1158, lorsque les seigneurs de Montagut et Alba ont fait don du village de Santes Creus aux moines de Valdaura, qui ont commencé la construction du monastère en 1174 -achevée en 1225. Le complexe, construit en conformité avec les principes cisterciens sobres, comprenait une église, un cloître, une salle capitulaire et un dortoir. Il y avait aussi un réfectoire, un salon, et un scriptorium (atelier de copie des livres).
 

Le roi Pierre III d'Aragon (1239-1285) choisit d'être enterré dans l'abbaye de Santes Creus, de même que son fils Jacques II (1276-1285) et sa femme, Blanche d'Anjou (1280-1310). Depuis l'époque de Pierre IV (1319-1387), le privilège de servir de panthéon à la famille royale a été transféré à l'abbaye de Poblet. James II possédait une section de l'abbaye convertie en appartements royaux, le cloître roman original reconstruit dans le style gothique du XIIème siècle, et un dôme ajouté à l'église.

Les niches situées dans les murs de la maison du cloître abritent plusieurs tombes de nobles catalans et montrent des restes de peintures, notamment l’une représentant l'Annonciation.
 
Santes Creus

Les colonnes du cloître sont ornées de chapiteaux représentant un feuillage, des figures d’hommes et d’animaux, des scènes bibliques et de la vie paysanne.
 
Santes Creus
Détail d'un chapiteau orné d'un joueur de cornemuse

La façade principale de l'église possède un portail roman surmonté d'un grand vitrail de style  gothique. Le plan est en croix latine, avec une nef et des allées inférieures de six travées. L'abside se caractérise par une rosace, et, dessous, trois petites fenêtres en ogive, qui sont maintenant dissimulées derrière l’autel principal. Chaque baie intérieure possède une voûte quadripartite entre les grandes arcades légèrement pointues s’élevant des piliers carrés. Comme dans beaucoup d'autres églises cisterciennes, l'intérieur n'a pas de décoration, excepté les tombes et le retable, datant de 1640.
 
Santes Creus

L'entrée de la salle capitulaire du cloître est accessible par un portail roman encadré de chaque côté par de grandes fenêtres à meneaux de hauteur égale, les trois ouvertures formant une triple arcade. La salle a un plan carré, divisé en neuf sections en croix voûtée et par quatre colonnes centrales.
 
Santes Creus

Le complexe monsastique continua de s’étendre au cours des XVII et XVIIIème siècles jusqu’à ce que  les Confiscations Ecclésiatiques de Mendizábal (Desamortisación) en 1835 n’obligent les Cisterciens à se retirer et à arrêter les constructions.